Recherche sur le site

Fédération Wallonie-Bruxelles: suite et pas fin des questions communautaires

Caroline VAN WYNSBERGHE

Que de chemin parcouru ces dernières années ! En 2010, au lendemain des élections fédérales anticipées, les partis plaidaient eux-mêmes pour des majorités qu’ils qualifiaient de « calques », c’est-à-dire pour composer au fédéral un gouvernement qui dupliquerait les majorités communautaires (néerlandophone et francophone) installées un an plus tôt, et évidemment négociées indépendamment l’une de […]

Un oeil sur l'actu 12-08-2017

Non démocratique, la motion de méfiance ? Un étonnement… surprenant

Caroline VAN WYNSBERGHE

Le parlement wallon conserve la légitimité qu’il tire des élections pendant les cinq années de la législature. La nouvelle majorité issue des négociations de l’été 2017 n’est donc pas moins légitime que celle qui a suivi les élections de 2014. Évoquer un message de l’électeur (qui aurait pu changer entre-temps) n’est rien d’autre qu’une imposture.

Un oeil sur l'actu 27-07-2017

Des chiffres et des lettres

Gabriel MAISSIN

À propos de compétitivité, de modération salariale et de relance économique. Le gouvernement Michel met le paquet !
« Des Chiffres et des Lettres » est un jeu bien connu de la télévision française. Avec quelques lettres : composer le mot le plus long, avec quelques chiffres : calculer un nombre donné.

Eco-dissidence 12-05-2017

Vous avez dit « confédéralisme » ?

Rédaction

L’Open VLD était pour le confédéralisme, il ne l’est plus. Le CD&V l’est toujours, à condition qu’il soit « positif ». La N-VA, évidemment, quoique son véritable horizon serait bien, à ce qu’on dit, la fin de la Belgique, objectif avoué du Vlaams Belang. Le SP.A et Groen sont contre : ils sont fédéralistes comme tous les partis francophones, étonamment unanimes sur ce point. Vous avez suivi ? On reprend…

Politique n°83 7-01-2014