Recherche sur le site

Bienvenue dans l’ère du pouvoir totalitaire pervers : entretien avec Alain Deneault

Alain DENEAULT

On pourrait résumer la pensée d’Alain Deneault comme suit : Il y a au départ la corruption du pouvoir politique par l’oligarchie financière et industrielle. Une corruption provoquée par une porosité des idées et des méthodes, d’abord. Un porosité au niveau acteurs, ensuite, aussi bien à travers le lobbying que par une forme d’entrisme quand de nombreux responsables politiques ne cachent plus leur proximité avec les cénacles du monde de l’industrie et de la finance, quand ils n’en sont pas carrément issus.

Au fond des choses 20-10-2017

La droite a-t-elle du cœur?

Hugues LE PAIGE

Du cœur, la droite? Évidemment qu’elle en a. Elle en déborde, elle en dégouline. Voyez Chirac, qui le porte en bandoulière, ou le fils Bush. Pas de cœur, lui? Évidemment, toutes ces exécutions de condamnés à mort, ça fait mauvais genre. Mais n’a-t-il pas démontré au cours de sa campagne à quel point il est […]

Chroniques 10-10-2001